Attends je prends mon pied, entretien avec Julie Delperdange | Praline & Priape
array(40) { ["id_wbposts"]=> string(2) "41" ["link"]=> string(172) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/post/attends-je-prends-mon-pied-pour-se-chatouiller-le-bijou-notre-entretien-avec-julie-delperdange.html?page_type=post" ["post_tags"]=> array(19) { [0]=> array(3) { ["name"]=> string(12) "masturbation" ["id_tag"]=> string(3) "285" ["link"]=> string(106) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/masturbation.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [1]=> array(3) { ["name"]=> string(9) "féminine" ["id_tag"]=> string(3) "286" ["link"]=> string(102) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/feminine.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [2]=> array(3) { ["name"]=> string(7) "orgasme" ["id_tag"]=> string(3) "287" ["link"]=> string(101) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/orgasme.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [3]=> array(3) { ["name"]=> string(8) "clitoris" ["id_tag"]=> string(3) "232" ["link"]=> string(102) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/clitoris.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [4]=> array(3) { ["name"]=> string(5) "femme" ["id_tag"]=> string(3) "288" ["link"]=> string(99) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/femme.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [5]=> array(3) { ["name"]=> string(5) "vagin" ["id_tag"]=> string(3) "290" ["link"]=> string(99) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/vagin.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [6]=> array(3) { ["name"]=> string(17) "Julie Delperdange" ["id_tag"]=> string(3) "291" ["link"]=> string(111) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/julie-delperdange.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [7]=> array(3) { ["name"]=> string(11) "delperdange" ["id_tag"]=> string(3) "292" ["link"]=> string(105) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/delperdange.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [8]=> array(3) { ["name"]=> string(26) "attends je prends mon pied" ["id_tag"]=> string(3) "293" ["link"]=> string(120) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/attends-je-prends-mon-pied.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [9]=> array(3) { ["name"]=> string(9) "entretien" ["id_tag"]=> string(3) "294" ["link"]=> string(103) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/entretien.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [10]=> array(3) { ["name"]=> string(9) "interview" ["id_tag"]=> string(3) "295" ["link"]=> string(103) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/interview.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [11]=> array(3) { ["name"]=> string(8) "relation" ["id_tag"]=> string(3) "296" ["link"]=> string(102) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/relation.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [12]=> array(3) { ["name"]=> string(8) "tutoriel" ["id_tag"]=> string(3) "297" ["link"]=> string(102) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/tutoriel.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [13]=> array(3) { ["name"]=> string(5) "femme" ["id_tag"]=> string(3) "288" ["link"]=> string(99) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/femme.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [14]=> array(3) { ["name"]=> string(9) "rencontre" ["id_tag"]=> string(3) "298" ["link"]=> string(103) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/rencontre.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [15]=> array(3) { ["name"]=> string(8) "clitoris" ["id_tag"]=> string(3) "232" ["link"]=> string(102) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/clitoris.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [16]=> array(3) { ["name"]=> string(7) "plaisir" ["id_tag"]=> string(3) "159" ["link"]=> string(101) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/plaisir.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [17]=> array(3) { ["name"]=> string(9) "entretien" ["id_tag"]=> string(3) "294" ["link"]=> string(103) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/entretien.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [18]=> array(3) { ["name"]=> string(11) "témoignage" ["id_tag"]=> string(3) "316" ["link"]=> string(104) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/temoignage.html?page_type=tag&subpage_type=post" } } ["post_author"]=> string(2) "11" ["post_author_arr"]=> array(2) { ["lastname"]=> string(16) "Praline & Priape" ["firstname"]=> string(6) "Roxane" } ["post_date"]=> string(19) "2019-05-07 16:28:25" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2019-05-08 18:00:01" ["post_parent"]=> string(1) "0" ["category_def"]=> string(3) "130" ["category_def_arr"]=> array(5) { ["id"]=> int(130) ["name"]=> string(9) "Rencontre" ["title"]=> string(0) "" ["link_rewrite"]=> string(9) "rencontre" ["link"]=> string(113) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/category/rencontre.html?subpage_type=post&page_type=category" } ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_format"]=> string(8) "standrad" ["post_img"]=> string(10) "test-2.png" ["post_img_small"]=> string(42) "/modules/wbblog/views/img/small-test-2.png" ["post_img_home_blog"]=> string(46) "/modules/wbblog/views/img/home_blog-test-2.png" ["post_img_medium"]=> string(43) "/modules/wbblog/views/img/medium-test-2.png" ["post_img_large"]=> string(42) "/modules/wbblog/views/img/large-test-2.png" ["post_img_og_image"]=> string(45) "/modules/wbblog/views/img/og_image-test-2.png" ["post_img_square"]=> string(43) "/modules/wbblog/views/img/square-test-2.png" ["video"]=> string(0) "" ["video_lists"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } ["audio"]=> string(0) "" ["audio_lists"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } ["gallery"]=> string(0) "" ["gallery_lists"]=> array(1) { [0]=> array(7) { ["main"]=> string(26) "/modules/wbblog/views/img/" ["small"]=> string(43) "/modules/wbblog/views/img/small-noimage.jpg" ["home_blog"]=> string(47) "/modules/wbblog/views/img/home_blog-noimage.jpg" ["medium"]=> string(44) "/modules/wbblog/views/img/medium-noimage.jpg" ["large"]=> string(43) "/modules/wbblog/views/img/large-noimage.jpg" ["og_image"]=> string(46) "/modules/wbblog/views/img/og_image-noimage.jpg" ["square"]=> string(44) "/modules/wbblog/views/img/square-noimage.jpg" } } ["related_products"]=> string(1) "0" ["comment_count"]=> string(3) "234" ["position"]=> string(2) "32" ["active"]=> string(1) "1" ["id_lang"]=> string(1) "1" ["post_title"]=> string(97) "Attends, je prends mon pied. Pour se chatouiller le bijou: notre entretien avec Julie Delperdange" ["meta_title"]=> string(79) "Attends je prends mon pied, entretien avec Julie Delperdange | Praline & Priape" ["meta_description"]=> string(197) "Viens rencontrer une coach qui ne va pas te faire suer à la salle : P&P s’associe avec Julie, pour te parler de masturbation féminine. Se chatouiller le bijou, c'est quoi, pourquoi et comment ?" ["meta_keyword"]=> string(140) "masturbation,féminine,orgasme,clitoris,fille,femme,vagin,julie delperdange,attends je prends mon pied,entretien,interview,relation,tutoriel" ["post_content"]=> string(10948) "

2019 les copains, il serait temps de dédiaboliser une pratique vieille comme ta première aïeule : la masturbation féminine. On t’avait déjà fait un article à propos du clicli, et cette fois on a interviewé Julie Delperdange, fondatrice et coach de vie intime chez Attends, je prends mon pied, pour te parler masturbation et présenter son projet.

WhoOoOo is she ?

Exaltée depuis des années par la question de la sexualité féminine et le rapport au corps des femmes, Julie s’intéresse depuis des années à la libération et aux tabous liés à la sexualité des femmes. “Ce sont des choses importantes pour moi, qui m’animent énormément. {Mon apport}, va être autour de la sexualité, des relations, de la place qu’on a dans notre quotidien sociétal, par rapport à notre éducation aussi (...) ce qu’on nous a appris, et comment on a évolué par rapport à cela.” Alors, il y a 4 mois, Julie se lance dans le projet Attends je prends mon pied, et cherche à libérer les femmes de leur sexualité et/ou de leurs relations toxiques.

De ce fait, elle propose des programmes d’accompagnement pour les femmes, cherche à toucher un large public via des publications en ligne, et à sensibiliser sur toutes les questions liées au corps et à la sexualité. Sur les réseaux sociaux, elle aborde des sujets autour de l’épanouissement intime et sur la confiance en soi. Sur son site, tu retrouveras des articles plus spécifiques sur une pratique sexuelle en particulier, par exemple.

Aujourd’hui, elle a accompagné une dizaine de femmes, qui cherchaient à se retrouver, à comprendre et à explorer leurs plaisirs, leurs envies. Julie n’hésite pas à tester de nouvelles techniques, de nouvelles approches pour offrir un soutien personnalisé aux personnes qui la contactent, et insiste notamment sur l’importance de la masturbation.

BONJOUR JULIE

giphy-downsized.gif

AloOoOors, parlons masturbation,

(promis, après j’arrête avec les oOoOoOo)

(oOoOoOoOOOOOh QUI VIT DANS UN ANANAS DANS LA MER)

(._.)

How to

“La masturbation c’est d’abord savoir se donner du plaisir, et surtout connaître son corps.”

Ce n’est pas exclusivement se caresser les 2 cm carrés autour du clitoris externe, toutes les parties du corps et de l’esprit peuvent être stimulés : ne voit aucune limite dans ta quête du plaisir hédoniste ! Prends du temps pour toi, apprends à te connaître, caresse-toi et stimule-toi avec ce qui t’émoustillera le plus. Si ton turn on c’est d’imaginer une créature tentaculaire qui glisse son pseudopode de ton cou à ton bas ventre, tout le monde s’en fout. Si c’est en te caressant le coude avec avec les picots de ta brosse à cheveux, tout le monde s’en fout. Si c’est en regardant le télé-achat avec un oreiller entre les jambes, tout le monde s’en fout aussi, parce que ça regarde personne. L’important c’est de comprendre ce que tu veux, toi. Et de ne pas réfléchir au qu’en-dira-t-on, personne n’est dans ta tête, et non, il n’y pas de caméra dans un coin de ta chambre.

Apprends à connaître et à stimuler les zones qui te font mouiller, qu’elles soient cérébrales ou physiques. Et puis, tout à une évolution, tu n’as probablement pas les mêmes fantasmes qu’il y a 7 ans par exemple.

“Je ne conseille rien, et je ne déconseille rien non plus, (...) même si c’est improbable, à partir du moment où tu kiffes, suis ton envie et ta liberté (mais pas en public et sans te mettre en danger)”.

Les petits conseils de Julie pour une masturbation réussie,

  • Ne pas chercher l’orgasme. Plus tu vas le chercher, moins ta masturbation sera agréable. “Le plus important, c’est le chemin que tu fais pour atteindre potentiellement l’orgasme”. L’essentiel, c’est pas la destination, c’est le voyage jeune paddawan.
  • Connais ton corps. Teste-toi, essaye, trompe-toi, recommence ! Tu dois comprendre comment tu fonctionnes.
  • Connais tes turn-on, tes kink, tes désirs, ce qui te donnent envie quoi. Et là c’est pareil : ouvre toi à tout, tu vas ptêtre pas trouver tout de suite, puis d’un coup tu tomberas sur la vidéo qui fait mouche et tremper tout ton slaïp.
  • Prends ton temps. Y a pas le feu cousine, tu peux commencer demain ou dans une semaine, tu fais selon tes dispos, le temps que t’as devant toi et ton envie. Si t’as besoin de 3 heures pour te chauffer, mais grand bien te fasse ! Prévois-toi ta petite soirée.
  • Se lâcher. Soyons clair, encore : il n’y a personne. Que toi. Toute seule, avec tes mains, tes jouets, ton satisfyer traveler, ton oreiller, ton pc ou que sais-je. Mais personne n’est là pour te regarder, alors DONNE TON MAX. T’es ta meilleure partenaire.
  • S’écouter. Encore une fois, prends le temps de te connaître, de voir ce dont tu as réellement envie, écoute ton corps, fais attention aux cheminements qui te stimulent le plus.

Et un petit conseil en rab parce qu’on ne te veut que du bien :

  • Tout doit être l u b r i f i é au max. Si t’as pas de lub' sur le moment, la salive t’aidera naturellement, seulement, ça sèche vite. Stimuler ton clitoris avec les mains sèches, ça donne peu de résultat et ça finit par irriter doucement. Alors attends que ton corps sécrète lui-même son affaire, ou agrémente le tout d’une petite aide !

LONGUE VIE AU PLAISIR

“C’est une vraie philosophie, se connecter avec soi (...), on fait face à une micro phase de honte au début, c’est normal, on n’a pas été éduqué comme ça” Il faut pouvoir se déculpabiliser, se détacher du regard et de la construction sociale liée au sexe et à la masturbation, précise Julie. Alors n’écoute pas ce qu’on te dit et lève le doigt encore plus haut, encore plus loin et vise la lune Amel (par pitié aies la ref, pas que je me tape la chanson en tête pendant 3h pour rien).

POUR LE MEILLEUR ET POUR LE DÉSIR

Une fois que t’es au clair avec toi : tu comprends comment tu fonctionnes. Alors, tes relations sexuelles avec une tierce personne deviennent meilleures. “Comprendre ce qu’on aime, c’est pouvoir aiguiller ses partenaires, les aider à être bon endroit, au bon moment, avec la bonne force et la bonne fréquence.” THE PLACE TO BE c’est juste là, ouais, appuie un peu, change de rythme, ok, plus doucement et je oh WAW OK BOUGE PLUS. La petite recette secrète : communiquer ses besoins, savoir écouter, recevoir et donner.

AN ORGASME A DAY KEEP THE STRESS AWAY

Savoir te masturber, c’est aussi et surtout relâcher la pression du quotidien. Un entretien important ? Masturbation. Un rdv avec un date tinder adorable ? Masturbation. Un examen de conduite ? Masturbation. Ça n’influe pas sur ta libido, ça te permet de te recentrer, de retrouver ton calme : de faire descendre ton stress.

CONFIANCE EN SOI

Elle est bonne pour la santé, sans être liée à une frustration sexuelle quelconque. “Elle nous rend plus heureuse, parce qu’on se connecte à soi.” Ton corps et ton cerveau ne font qu’un, tu te centres sur ce que tu ressens, par rapport à ce que tu stimules. “Tu prends confiance en toi” continue Julie, la masturbation amène à la confiance en soi, parce que t’apprends à te connaître. Tu deviens alors plus à l’aise avec les autres, avec ton corps et dans ta/tes relations.

BIEN-ÊTRE

“Ce n’est pas une pratique qu’on fait quand on est frustré, ou qu’on n’a pas une vie sexuelle épanouie, c’est plutôt un accompagnement. Un moment d’oxygène.”

Hello la créativité, “une fois que t’as réussi, c’est une victoire, après tu te sens prête à affronter les choses qui te bloquaient avant. On retrouve le même effet avec le sport, on a envie de crier “je suis capable”, il y a autant de sécrétions d’endorphine que pendant un footing.” Mais surtout, augmenter ton taux d’endorphine dans le sang, c’est avoir moins mal partout. C’est une substance qui lutte contre la douleur, alors tu détends tes muscles, et tes règles te font moins souffrir par exemple ! Julie préconise d’ailleurs la masturbation pendant les règles, pour détendre ton utérus et ton vagin :) Menstruation, masturbation, même combat.

Et le mot de la fin,

“Les femmes, soyez des égoïstes, [...]. Arrêtez de culpabiliser, personne d’autre culpabilise. Vous êtes pas parfaites, et vous avez le droit de faire ce que vous voulez.”

" ["post_excerpt"]=> string(148) "2019 les copains, il serait temps de dédiaboliser une pratique vieille comme ta première aïeule : la masturbation féminine. P&P rencontre Julie." ["link_rewrite"]=> string(94) "attends-je-prends-mon-pied-pour-se-chatouiller-le-bijou-notre-entretien-avec-julie-delperdange" ["id_shop"]=> string(1) "1" }
array(7) { ["nbposts"]=> string(1) "1" ["name"]=> string(9) "Rencontre" ["link_rewrite"]=> string(9) "rencontre" ["title"]=> string(0) "" ["description"]=> string(0) "" ["category_img"]=> string(15) "rencontre-r.png" ["active"]=> string(1) "1" }
Le Mag P&P

Attends, je prends mon pied. Pour se chatouiller le bijou: notre entretien avec Julie Delperdange

Attends, je prends mon pied. Pour se chatouiller le bijou: notre entretien avec Julie Delperdange

2019 les copains, il serait temps de dédiaboliser une pratique vieille comme ta première aïeule : la masturbation féminine. On t’avait déjà fait un article à propos du clicli, et cette fois on a interviewé Julie Delperdange, fondatrice et coach de vie intime chez Attends, je prends mon pied, pour te parler masturbation et présenter son projet.

WhoOoOo is she ?

Exaltée depuis des années par la question de la sexualité féminine et le rapport au corps des femmes, Julie s’intéresse depuis des années à la libération et aux tabous liés à la sexualité des femmes. “Ce sont des choses importantes pour moi, qui m’animent énormément. {Mon apport}, va être autour de la sexualité, des relations, de la place qu’on a dans notre quotidien sociétal, par rapport à notre éducation aussi (...) ce qu’on nous a appris, et comment on a évolué par rapport à cela.” Alors, il y a 4 mois, Julie se lance dans le projet Attends je prends mon pied, et cherche à libérer les femmes de leur sexualité et/ou de leurs relations toxiques.

De ce fait, elle propose des programmes d’accompagnement pour les femmes, cherche à toucher un large public via des publications en ligne, et à sensibiliser sur toutes les questions liées au corps et à la sexualité. Sur les réseaux sociaux, elle aborde des sujets autour de l’épanouissement intime et sur la confiance en soi. Sur son site, tu retrouveras des articles plus spécifiques sur une pratique sexuelle en particulier, par exemple.

Aujourd’hui, elle a accompagné une dizaine de femmes, qui cherchaient à se retrouver, à comprendre et à explorer leurs plaisirs, leurs envies. Julie n’hésite pas à tester de nouvelles techniques, de nouvelles approches pour offrir un soutien personnalisé aux personnes qui la contactent, et insiste notamment sur l’importance de la masturbation.

BONJOUR JULIE

giphy-downsized.gif

AloOoOors, parlons masturbation,

(promis, après j’arrête avec les oOoOoOo)

(oOoOoOoOOOOOh QUI VIT DANS UN ANANAS DANS LA MER)

(._.)

How to

“La masturbation c’est d’abord savoir se donner du plaisir, et surtout connaître son corps.”

Ce n’est pas exclusivement se caresser les 2 cm carrés autour du clitoris externe, toutes les parties du corps et de l’esprit peuvent être stimulés : ne voit aucune limite dans ta quête du plaisir hédoniste ! Prends du temps pour toi, apprends à te connaître, caresse-toi et stimule-toi avec ce qui t’émoustillera le plus. Si ton turn on c’est d’imaginer une créature tentaculaire qui glisse son pseudopode de ton cou à ton bas ventre, tout le monde s’en fout. Si c’est en te caressant le coude avec avec les picots de ta brosse à cheveux, tout le monde s’en fout. Si c’est en regardant le télé-achat avec un oreiller entre les jambes, tout le monde s’en fout aussi, parce que ça regarde personne. L’important c’est de comprendre ce que tu veux, toi. Et de ne pas réfléchir au qu’en-dira-t-on, personne n’est dans ta tête, et non, il n’y pas de caméra dans un coin de ta chambre.

Apprends à connaître et à stimuler les zones qui te font mouiller, qu’elles soient cérébrales ou physiques. Et puis, tout à une évolution, tu n’as probablement pas les mêmes fantasmes qu’il y a 7 ans par exemple.

“Je ne conseille rien, et je ne déconseille rien non plus, (...) même si c’est improbable, à partir du moment où tu kiffes, suis ton envie et ta liberté (mais pas en public et sans te mettre en danger)”.

Les petits conseils de Julie pour une masturbation réussie,

  • Ne pas chercher l’orgasme. Plus tu vas le chercher, moins ta masturbation sera agréable. “Le plus important, c’est le chemin que tu fais pour atteindre potentiellement l’orgasme”. L’essentiel, c’est pas la destination, c’est le voyage jeune paddawan.
  • Connais ton corps. Teste-toi, essaye, trompe-toi, recommence ! Tu dois comprendre comment tu fonctionnes.
  • Connais tes turn-on, tes kink, tes désirs, ce qui te donnent envie quoi. Et là c’est pareil : ouvre toi à tout, tu vas ptêtre pas trouver tout de suite, puis d’un coup tu tomberas sur la vidéo qui fait mouche et tremper tout ton slaïp.
  • Prends ton temps. Y a pas le feu cousine, tu peux commencer demain ou dans une semaine, tu fais selon tes dispos, le temps que t’as devant toi et ton envie. Si t’as besoin de 3 heures pour te chauffer, mais grand bien te fasse ! Prévois-toi ta petite soirée.
  • Se lâcher. Soyons clair, encore : il n’y a personne. Que toi. Toute seule, avec tes mains, tes jouets, ton satisfyer traveler, ton oreiller, ton pc ou que sais-je. Mais personne n’est là pour te regarder, alors DONNE TON MAX. T’es ta meilleure partenaire.
  • S’écouter. Encore une fois, prends le temps de te connaître, de voir ce dont tu as réellement envie, écoute ton corps, fais attention aux cheminements qui te stimulent le plus.

Et un petit conseil en rab parce qu’on ne te veut que du bien :

  • Tout doit être l u b r i f i é au max. Si t’as pas de lub' sur le moment, la salive t’aidera naturellement, seulement, ça sèche vite. Stimuler ton clitoris avec les mains sèches, ça donne peu de résultat et ça finit par irriter doucement. Alors attends que ton corps sécrète lui-même son affaire, ou agrémente le tout d’une petite aide !

LONGUE VIE AU PLAISIR

“C’est une vraie philosophie, se connecter avec soi (...), on fait face à une micro phase de honte au début, c’est normal, on n’a pas été éduqué comme ça” Il faut pouvoir se déculpabiliser, se détacher du regard et de la construction sociale liée au sexe et à la masturbation, précise Julie. Alors n’écoute pas ce qu’on te dit et lève le doigt encore plus haut, encore plus loin et vise la lune Amel (par pitié aies la ref, pas que je me tape la chanson en tête pendant 3h pour rien).

POUR LE MEILLEUR ET POUR LE DÉSIR

Une fois que t’es au clair avec toi : tu comprends comment tu fonctionnes. Alors, tes relations sexuelles avec une tierce personne deviennent meilleures. “Comprendre ce qu’on aime, c’est pouvoir aiguiller ses partenaires, les aider à être bon endroit, au bon moment, avec la bonne force et la bonne fréquence.” THE PLACE TO BE c’est juste là, ouais, appuie un peu, change de rythme, ok, plus doucement et je oh WAW OK BOUGE PLUS. La petite recette secrète : communiquer ses besoins, savoir écouter, recevoir et donner.

AN ORGASME A DAY KEEP THE STRESS AWAY

Savoir te masturber, c’est aussi et surtout relâcher la pression du quotidien. Un entretien important ? Masturbation. Un rdv avec un date tinder adorable ? Masturbation. Un examen de conduite ? Masturbation. Ça n’influe pas sur ta libido, ça te permet de te recentrer, de retrouver ton calme : de faire descendre ton stress.

CONFIANCE EN SOI

Elle est bonne pour la santé, sans être liée à une frustration sexuelle quelconque. “Elle nous rend plus heureuse, parce qu’on se connecte à soi.” Ton corps et ton cerveau ne font qu’un, tu te centres sur ce que tu ressens, par rapport à ce que tu stimules. “Tu prends confiance en toi” continue Julie, la masturbation amène à la confiance en soi, parce que t’apprends à te connaître. Tu deviens alors plus à l’aise avec les autres, avec ton corps et dans ta/tes relations.

BIEN-ÊTRE

“Ce n’est pas une pratique qu’on fait quand on est frustré, ou qu’on n’a pas une vie sexuelle épanouie, c’est plutôt un accompagnement. Un moment d’oxygène.”

Hello la créativité, “une fois que t’as réussi, c’est une victoire, après tu te sens prête à affronter les choses qui te bloquaient avant. On retrouve le même effet avec le sport, on a envie de crier “je suis capable”, il y a autant de sécrétions d’endorphine que pendant un footing.” Mais surtout, augmenter ton taux d’endorphine dans le sang, c’est avoir moins mal partout. C’est une substance qui lutte contre la douleur, alors tu détends tes muscles, et tes règles te font moins souffrir par exemple ! Julie préconise d’ailleurs la masturbation pendant les règles, pour détendre ton utérus et ton vagin :) Menstruation, masturbation, même combat.

Et le mot de la fin,

“Les femmes, soyez des égoïstes, [...]. Arrêtez de culpabiliser, personne d’autre culpabilise. Vous êtes pas parfaites, et vous avez le droit de faire ce que vous voulez.”

Mentionnés dans l'article

Laissez un mot doux