Les effets de l'alcool sur la sexualité

Les effets de l'alcool sur la sexualité

Il nous est déjà tous arrivé de boire le verre de trop, ce verre qui nous fait interagir avec la table d’à côté sans la moindre gêne, ce verre qui nous fait dire “Wooh la vie est géniale : tournée de shooteeeers !”, ce verre qui nous fait parfois courir jusqu’aux toilettes (ou pas) pour débagouler (prends un Larousse Michel) la délicieuse tarte à la rhubarbe que mamie avait laissé dans ton frigo et ce verre qui parfois nous émoustille un peu trop à la vue d’une personne séduisante (ou pas). Mais ce verre de trop qui nous rend si confiant, qui nous procure de nouvelles sensations, quel réel effet provoque-t-il sur notre corps ? Potion magique ou poison, je réponds à ta question :

Niveau 1 : ça passe !

Certains bruits de couloirs affirment que l’alcool a des effets aphrodisiaques, cependant ces rumeurs ne sont pas toujours une source fiable… D’après les petites recherches que j’ai pu effectuer, nous ressentons cet effet soit-disant aphrodisiaque, du fait de s’y attendre, je m’explique : tu penses que l’alcool est aphrodisiaque, de ce fait lorsque tu bois de l’alcool, tu t’attends à ressentir des effets… aphrodisiaques, donc naturellement tu sens l’excitation monter en toi. C’est aussi simple que ça ! Alors, non il n’y a aucun mal à s’accorder un petit cocktail de temps en temps du moment que cela reste raisonnable et que tu t’arrêtes au bon moment ! Après tout c’est pas si mal le virgin Mojito, et après cela, tu es beaucoup plus apte à passer la plus érotique des soirées (seul(e) ou accompagné(e) !)

Cadeau pour toi : en parlant de Mojito, dans le cas où tu aimerais profiter encore un peu de ce breuvage dans ton lit, lors d’un petit massage avec ton partenaire par exemple j’ai un petit quelque chose qui pourrait te faire plaisir juste ici !

Cadeau pour toi bis : Tu kiffes les massages mais le Mojito c’est pas ton truc ? Aucun problème, la Pina Colada est ta meilleure amie (version bougie de massage bien sur !) rendez-vous donc ici !

Niveau 2 : ça commence à devenir chaud, mais pas comme tu le voudrais

D’après le Dr Gonzague de Larocque, sexologue et addictologue cité dans Viva magazine, notre corps est susceptible de ne pas très bien réagir au-delà de trois verres pour les hommes et deux verres pour les femmes. En effet à ce niveau-là, tu te dis que tout va bien : si tu rigoles toutes les 5 minutes c’est parce que ton pote Michel est super drôle et si tu parles fort (beaucoup trop fort) c’est uniquement parce qu’il y a du bruit autour de toi. L’envie, quant à elle, est présente, ton corps, lui, a tendance à te montrer une attitude plutôt rebelle quand tu essayes de faire des choses simples comme marcher par exemple !

Et lorsqu’on y pense ce n’est pas plus mal : tu n’as pas envie de te réveiller avec une énooorme gueule de bois aux côtés d’un inconnu sans savoir ce qu’il s’est réellement passé la nuit dernière n’est ce pas ?

Cadeau pour toi : Dans le cas où tu te retrouverais quand même chez une personne rencontrée en soirée, voici un petit accessoire (super méga) utile qui te dépannera plus d’une fois le lendemain. Tu sais ce moment où la seule chose que tu veux faire c’est rentrer chez toi pour prendre une douche, et bien au moins tu n’auras pas besoin de remettre ta culotte sale ( #instantsexyP&P ) : juste  !

Niveau 3 : Tu ne vas pas conclure ce soir...

Dans le cas où tu n’écouterais pas mes précieux conseils, et que tu as envie de te la coller ce soir, sache qu’il existe un point de non-retour (cf introduction où j’utilise le mot “débagouler”). Alors oui tu te sens tout puissant, sur la piste t’as l’impression de bouger comme Beyoncé sauf que tu ressembles plus à un retraité qui danse sur du Patrick Sébastien. Une personne non loin de là t’a remarqué, physiquement c’est un subtil mélange entre la beauté sans nom de Natalie Portman et la charme irrésistible de George Clooney sauf que dans la réalité cette personne est plus proche physiquement de l’âne dans Shrek.

Tu commences à tchatcher cette “beauté fatale” en t’essayant à la langue de Shakespeare sauf que lorsqu’on t’écoute c’est comme si une chèvre essayait de miauler. Et te voilà arrivé(e) dans un lieu inconnu, surement le lieu d’habitation de la chèvre enfin je veux dire de ta rencontre de la soirée ! Vous commencez à vous embrasser et tu as l’impression de vivre le film porno de tes rêves sauf que… dommage, tu as trop bu, ton soldat ne veut pas se mettre au garde-à-vous Monsieur ! Quant à toi Madame, la rivière est asséchée !

Cadeau pour toi : pour ne plus renouveler l’expérience voici un petit résumé de ce à quoi tes soirées devraient ressembler dans le cas où tu aimerais qu’il se passe quelque chose d’excitant, d’émoustillant, enfin tu m’as comprise !

Une soirée parfaite pour conclure se résume ainsi : une bière une seule (aux lactobacilles vaginaux cela va de soi Michel !), un petit jeu coquin, pourquoi pas un petit massage ! Tu veux danser ? Mais vas-y ! Tu veux parler anglais ? Mais vas-y ! Tu veux te faire du bien ? Mais vas-y ! Tout ce qu’on souhaite c’est que tu prennes du plaisir le tout en respectant ton corps !

Cadeau pour toi bis : une tite chanson

Et oui c’est aussi simple que ça, Michel en tombe de sa chaise :

PS : au cas où vous ne l’auriez pas compris, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Tous les avis

Laissez un mot doux