array(40) { ["id_wbposts"]=> string(2) "54" ["link"]=> string(120) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/post/plaisir-prostatique-les-deux-p-trop-tabous.html?page_type=post" ["post_tags"]=> array(8) { [0]=> array(3) { ["name"]=> string(4) "anus" ["id_tag"]=> string(3) "429" ["link"]=> string(98) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/anus.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [1]=> array(3) { ["name"]=> string(5) "homme" ["id_tag"]=> string(3) "114" ["link"]=> string(99) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/homme.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [2]=> array(3) { ["name"]=> string(8) "prostate" ["id_tag"]=> string(3) "430" ["link"]=> string(102) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/prostate.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [3]=> array(3) { ["name"]=> string(19) "plaisir prostatique" ["id_tag"]=> string(3) "431" ["link"]=> string(113) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/plaisir-prostatique.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [4]=> array(3) { ["name"]=> string(7) "orgasme" ["id_tag"]=> string(3) "287" ["link"]=> string(101) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/orgasme.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [5]=> array(3) { ["name"]=> string(5) "fesse" ["id_tag"]=> string(3) "432" ["link"]=> string(99) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/fesse.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [6]=> array(3) { ["name"]=> string(5) "tabou" ["id_tag"]=> string(3) "433" ["link"]=> string(99) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/tabou.html?page_type=tag&subpage_type=post" } [7]=> array(3) { ["name"]=> string(8) "conseils" ["id_tag"]=> string(3) "117" ["link"]=> string(102) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/tag/conseils.html?page_type=tag&subpage_type=post" } } ["post_author"]=> string(2) "11" ["post_author_arr"]=> array(3) { ["lastname"]=> string(16) "Praline & Priape" ["firstname"]=> string(6) "Roxane" ["picture"]=> string(57) "//profile.prestashop.com/roxane%40pralineetpriape.com.jpg" } ["post_date"]=> string(19) "2019-06-19 10:19:30" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2019-09-24 14:45:07" ["post_parent"]=> string(1) "0" ["category_def"]=> string(3) "128" ["category_def_arr"]=> array(5) { ["id"]=> int(128) ["name"]=> string(11) "Petits tips" ["title"]=> string(0) "" ["link_rewrite"]=> string(11) "petits-tips" ["link"]=> string(115) "https://pralineetpriape.com/Le-mag-praline-et-priape/category/petits-tips.html?subpage_type=post&page_type=category" } ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_format"]=> string(8) "standrad" ["post_img"]=> string(33) "finger-charles-charlesdeluvio.png" ["post_img_small"]=> string(65) "/modules/wbblog/views/img/small-finger-charles-charlesdeluvio.png" ["post_img_home_blog"]=> string(69) "/modules/wbblog/views/img/home_blog-finger-charles-charlesdeluvio.png" ["post_img_medium"]=> string(66) "/modules/wbblog/views/img/medium-finger-charles-charlesdeluvio.png" ["post_img_large"]=> string(65) "/modules/wbblog/views/img/large-finger-charles-charlesdeluvio.png" ["post_img_og_image"]=> string(68) "/modules/wbblog/views/img/og_image-finger-charles-charlesdeluvio.png" ["post_img_square"]=> string(66) "/modules/wbblog/views/img/square-finger-charles-charlesdeluvio.png" ["video"]=> string(0) "" ["video_lists"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } ["audio"]=> string(0) "" ["audio_lists"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } ["gallery"]=> string(0) "" ["gallery_lists"]=> array(1) { [0]=> array(7) { ["main"]=> string(26) "/modules/wbblog/views/img/" ["small"]=> string(43) "/modules/wbblog/views/img/small-noimage.jpg" ["home_blog"]=> string(47) "/modules/wbblog/views/img/home_blog-noimage.jpg" ["medium"]=> string(44) "/modules/wbblog/views/img/medium-noimage.jpg" ["large"]=> string(43) "/modules/wbblog/views/img/large-noimage.jpg" ["og_image"]=> string(46) "/modules/wbblog/views/img/og_image-noimage.jpg" ["square"]=> string(44) "/modules/wbblog/views/img/square-noimage.jpg" } } ["related_products"]=> string(1) "0" ["comment_count"]=> string(4) "4485" ["position"]=> string(2) "44" ["active"]=> string(1) "1" ["id_lang"]=> string(1) "1" ["post_title"]=> string(43) "Plaisir Prostatique, les deux P trop tabous" ["meta_title"]=> string(63) "Le plaisir prostatique chez Praline & Priape: Prepare your anus" ["meta_description"]=> string(152) "Prêt à briser les préjugés du bout de ton doigt ? Un article et des conseils sur la stimulation prostatique pour t'aider dans ta quête du point P !" ["meta_keyword"]=> string(0) "" ["post_content"]=> string(10993) "

Flippé, curieux ou connaisseur, aujourd’hui mon gars, on parle prostate. Cette grande oubliée du milieu hétérosexuel se situe dans ton anu (plus poétique sans s), c’est une petite glande derrière ta vessie qui génère un liquide qui permet au sperme de vivre dans le vagin (ou ailleurs hein, c’est juste si on parle procréation). De la taille d’une noix, elle grossit pendant l’excitation et avec l’âge, une Sainte Source d’un plaisir que t’as probablement pas encore titillé. POURQUOI MEC, POURQUOI ? Parce que t’as peur de douter de ton orientation sexuelle ? Ca n’a pas de sens : tu as cette noix, que tu le veuilles ou non, au fond de ton U (encore plus poétique). Vas-y viens, on va dédramatiser tout ça ensemble.

style=

Le milieu LGBTQ+ ayant déjà globalement démystifié l’affaire, je te parlerais principalement des hétérosexuels et nouveaux curieux. Ainsi, selon un sondage de ELLE/Ifop, en France, seulement 22% de femmes ont introduit un doigt dans l’anus de leur partenaire, en 2019. Et 2% pratiquent ce doigté régulièrement.

Comme on l’a déjà vu, dans une société qui prône un virilisme toxique, où l’homme doit conserver le contrôle, pénétrer sans jamais l’être, et toujours garder le dessus, il apparaît évident que la pénétration anale masculine soit taboue et vécue comme honteuse (pensée pour toi Kanye W.). Mais il est temps de casser les codes, de stimuler ton point P, et de t’ouvrir à des orgasmes bien plus puissants que celui de devant.

« C’est fou le nombre de choses qu’on s’interdit de faire dans sa vie sexuelle pour correspondre à ce qu’on croit être normal. »

Victoire Tuaillon, Les couilles sur la table, 2018.

Le sachiez-tu,

Si tu veux te lancer pour la première fois dans le sillage des errances de l’Odyssée de la prostate, y a des petits trucs de base à savoir.

style=

Reconnecte.

Déjà, la prostate étant un organe interne, le cerveau n’a pas encore conscience des sensations qu’elle procure. Alors, au départ, tu ne sentiras probablement rien, ton cerveau ignorera les informations, il ne sait pas si c’est un plaisir, une douleur, si c’est normal ou non. Il faut l’habituer à reconnecter, à développer la sensibilité de cet organe, à comprendre qu’il existe et qu’il offre ce type de sensations. T’inquiète, y a pas l’feu, elle est toujours à la même place.

Être propre.

Une fois le complexe de l’orientation sexuelle tombé, la seconde question la plus courante concerne la propreté. Calm down Jean-Mi, le rectum est très souvent propre, pense simplement à faire ta toilette avant d’y laisser pénétrer un doigt ou une langue. Si tu veux t’assurer d’une propreté maximale, des poires à lavement existent pour nettoyer en profondeur, et t’éviter tout stress de dernière minute.

Ne pas forcer.

Il ne faudra obliger personne. Soit tu lis ça parce que t’as envie de le tester sur ton copain, soit t’es le copain en question, dans tous les cas tout le monde doit avoir envie de le faire. Parfois il y a de petites réticences, alors il faudra bien expliquer, ni convaincre ni persuader : simplement être ouvert.e (au dialogue).

Se détendre.

Si t’as déjà les mains moites à l’idée que celle de l’autre s’invite par la porte de derrière, tu peux commencer seul, pour apprendre à te découvrir et savoir guider ton partenaire ensuite. Prends du temps pour toi, sur l’autoroute du kiff tu choisis tes propres limitations. (Des gels et autres décontractants existent si t'as besoin d'un coup de pouce) (+ poppers, si tu veux toute la panoplie).

Lubrifiant.

Eeeeh oui, on y revient toujours, on s’en lasse pas et on insiste, mon srab. T’as pas de lubrification naturelle par là ! Le lub est ton pote le plus fidèle.

Hygiène de l’autre.

Lave tes mains et coupe tes ongles, comme disait maman. Bien que ta manucure jaune vif à strass aille vachement bien avec la saison, si tes griffes sont trop longues, tu risques de ressortir avec des ongles ketchup-mayo (puis tu lui fais mal quoi). Enlève tes bijoux, on se souvient tous de la montre de Mister Bean dans le poulet, ça va être plus complexe de récup ta bague plaquée or dans le fond de son rectum.

style=

Comment prendre soin de son ANUS,

Déjà, il n’y a pas de position idéale, trouve celle dans laquelle tu te sens le mieux pour commencer.

Mais si t’es vraiment perdu, deux positions ont déjà fait leurs preuves :

  • • Mets toi sur le dos, plie les jambes vers le haut, et glisse un coussin sous tes hanches pour un max de confort.
  • • Ou mets toi à quatre pattes, les jambes écartées, pour laisser un champ d’action sans entrave à ton/ta partenaire.

Masse doucement l’anus à l’extérieur, pour relaxer toute la zone et détendre ses sphincters. C’est une zone très érogène, s’il te fait confiance, ton amant va se décontracter tout seul. Quand tu sens qu’il est prêt, rassuré et souple, glisse progressivement ton doigt. Continue de masser lentement, ça lui fera gonfler la prostate et la rendra plus sensible (tu la reconnaîtras très vite, c’est une petite boule différente des autres chairs internes).

A ce moment là, n’utilise pas tes ongles (on t’avait déjà demandé de les couper), mais exécute de douces pressions dessus. Une longue, deux courtes, deux longues, une courte… A toi de trouver la bonne choré bb. Ecoute son corps, suis ses mouvements et ses contractions !

Tu peux utiliser un préservatif à mettre autour du doigt pour plus de facilité, il en existe en pharmacie créés exprès pour ça ! Et si t’as décidé d’utiliser un stimulateur prostatique, tu la trouveras tout de suite, ils sont conçus pour aller droit au but. Pas le temps de niaiser, frère.

Il est possible que ton partenaire ressente l’envie d’uriner à un moment, c’est normal, pas de panique à bord, le fun et la douceur d’abord. Il suffit de passer cette barrière psychologique, ça ne va pas arriver, keep going et continuez de communiquer pour appréhender le tout ensemble.

Après, ou avant, ou pendant les doigts, n’oublie pas la langue ! Douce et chaude, tu l’apprécies sur tes lèvres, dans ta nuque et sur ton gland, laisse-la se glisser derrière. Il suffira d’y mettre de l’amour et de l’envie, si t’aimes pas ce que tu fais, c’est raté. Commence par lécher lentement et avec application, et là c’est comme les doigts : trouve ta danse préférée. Tu peux pénétrer et faire un va-et-vient rapide, y aller par petites léchouilles ou y coller tout ton visage, il n’y a pas de règles, juste du plaisir.

style=

Il est plutôt conseillé de ne se concentrer que sur les sensations procurées par la prostate, donc de mettre de côté les autres stimulus. De toute façon, pour le massage prostatique, tu n’as pas besoin de bander, tu perdras même probablement ton érection, et ce n’est que le signe que le plaisir vient d’ailleurs ! Après, tu fais ce que tu veux, si ça vous plaît de pratiquer fellations zé branlettes en même temps, grand bien vous fasse (les premières fois, il est difficile de jouir sans le pénis).

Mets pas ta ceinture, tu vas décoller. Si ton orgasme pénien te paraissait sympathique, le prostatique sera extatique (chaud à prononcer à l’oral). Au fur et à mesure de ton apprentissage de toi, de ta découverte du corps et du plaisir, tu vas devenir le/la boss du doigté. Des orgasmes répétés pendant plusieurs minutes, un plaisir qui monte vite et fort et qui redescend lentement… Il est temps de goûter à toutes les facettes de ton anatomie, elles n’ont que du bon à t’offrir. Il y aurait autant de potentiel de plaisir que lors d’un orgasme féminin, alors comme disait Maïa Mazaurette “(...) Vous avez le droit de passer à côté, comme vous avez le droit de passer à côté d’une pièce de votre appartement.” C’est le moment de faire le tour du propriétaire.

Bon maintenant t’es paré.e, laisse ton petit doigt te chuchoter des tendresses plus bas, il est temps pour Ulysse de faire son beau voyage.

Et si t’es toujours intrigué.e ou que tu prépares une thèse sur la stimulation anale, cette émission Télérama dure trente minutes et répondra à toutes tes questions, juste .

style=

Crédits : Charles Deluvio from Unsplash

" ["post_excerpt"]=> string(152) "Prêt à briser les préjugés du bout de ton doigt ? Un article et des conseils sur la stimulation prostatique pour t'aider dans ta quête du point P !" ["link_rewrite"]=> string(42) "plaisir-prostatique-les-deux-p-trop-tabous" ["id_shop"]=> string(1) "1" }
array(7) { ["nbposts"]=> string(2) "44" ["name"]=> string(11) "Petits tips" ["link_rewrite"]=> string(11) "petits-tips" ["title"]=> string(0) "" ["description"]=> string(0) "" ["category_img"]=> string(10) "tips-r.png" ["active"]=> string(1) "1" }
Le Mag P&P

Plaisir Prostatique, les deux P trop tabous

Plaisir Prostatique, les deux P trop tabous

Flippé, curieux ou connaisseur, aujourd’hui mon gars, on parle prostate. Cette grande oubliée du milieu hétérosexuel se situe dans ton anu (plus poétique sans s), c’est une petite glande derrière ta vessie qui génère un liquide qui permet au sperme de vivre dans le vagin (ou ailleurs hein, c’est juste si on parle procréation). De la taille d’une noix, elle grossit pendant l’excitation et avec l’âge, une Sainte Source d’un plaisir que t’as probablement pas encore titillé. POURQUOI MEC, POURQUOI ? Parce que t’as peur de douter de ton orientation sexuelle ? Ca n’a pas de sens : tu as cette noix, que tu le veuilles ou non, au fond de ton U (encore plus poétique). Vas-y viens, on va dédramatiser tout ça ensemble.

style=

Le milieu LGBTQ+ ayant déjà globalement démystifié l’affaire, je te parlerais principalement des hétérosexuels et nouveaux curieux. Ainsi, selon un sondage de ELLE/Ifop, en France, seulement 22% de femmes ont introduit un doigt dans l’anus de leur partenaire, en 2019. Et 2% pratiquent ce doigté régulièrement.

Comme on l’a déjà vu, dans une société qui prône un virilisme toxique, où l’homme doit conserver le contrôle, pénétrer sans jamais l’être, et toujours garder le dessus, il apparaît évident que la pénétration anale masculine soit taboue et vécue comme honteuse (pensée pour toi Kanye W.). Mais il est temps de casser les codes, de stimuler ton point P, et de t’ouvrir à des orgasmes bien plus puissants que celui de devant.

« C’est fou le nombre de choses qu’on s’interdit de faire dans sa vie sexuelle pour correspondre à ce qu’on croit être normal. »

Victoire Tuaillon, Les couilles sur la table, 2018.

Le sachiez-tu,

Si tu veux te lancer pour la première fois dans le sillage des errances de l’Odyssée de la prostate, y a des petits trucs de base à savoir.

style=

Reconnecte.

Déjà, la prostate étant un organe interne, le cerveau n’a pas encore conscience des sensations qu’elle procure. Alors, au départ, tu ne sentiras probablement rien, ton cerveau ignorera les informations, il ne sait pas si c’est un plaisir, une douleur, si c’est normal ou non. Il faut l’habituer à reconnecter, à développer la sensibilité de cet organe, à comprendre qu’il existe et qu’il offre ce type de sensations. T’inquiète, y a pas l’feu, elle est toujours à la même place.

Être propre.

Une fois le complexe de l’orientation sexuelle tombé, la seconde question la plus courante concerne la propreté. Calm down Jean-Mi, le rectum est très souvent propre, pense simplement à faire ta toilette avant d’y laisser pénétrer un doigt ou une langue. Si tu veux t’assurer d’une propreté maximale, des poires à lavement existent pour nettoyer en profondeur, et t’éviter tout stress de dernière minute.

Ne pas forcer.

Il ne faudra obliger personne. Soit tu lis ça parce que t’as envie de le tester sur ton copain, soit t’es le copain en question, dans tous les cas tout le monde doit avoir envie de le faire. Parfois il y a de petites réticences, alors il faudra bien expliquer, ni convaincre ni persuader : simplement être ouvert.e (au dialogue).

Se détendre.

Si t’as déjà les mains moites à l’idée que celle de l’autre s’invite par la porte de derrière, tu peux commencer seul, pour apprendre à te découvrir et savoir guider ton partenaire ensuite. Prends du temps pour toi, sur l’autoroute du kiff tu choisis tes propres limitations. (Des gels et autres décontractants existent si t'as besoin d'un coup de pouce) (+ poppers, si tu veux toute la panoplie).

Lubrifiant.

Eeeeh oui, on y revient toujours, on s’en lasse pas et on insiste, mon srab. T’as pas de lubrification naturelle par là ! Le lub est ton pote le plus fidèle.

Hygiène de l’autre.

Lave tes mains et coupe tes ongles, comme disait maman. Bien que ta manucure jaune vif à strass aille vachement bien avec la saison, si tes griffes sont trop longues, tu risques de ressortir avec des ongles ketchup-mayo (puis tu lui fais mal quoi). Enlève tes bijoux, on se souvient tous de la montre de Mister Bean dans le poulet, ça va être plus complexe de récup ta bague plaquée or dans le fond de son rectum.

style=

Comment prendre soin de son ANUS,

Déjà, il n’y a pas de position idéale, trouve celle dans laquelle tu te sens le mieux pour commencer.

Mais si t’es vraiment perdu, deux positions ont déjà fait leurs preuves :

  • • Mets toi sur le dos, plie les jambes vers le haut, et glisse un coussin sous tes hanches pour un max de confort.
  • • Ou mets toi à quatre pattes, les jambes écartées, pour laisser un champ d’action sans entrave à ton/ta partenaire.

Masse doucement l’anus à l’extérieur, pour relaxer toute la zone et détendre ses sphincters. C’est une zone très érogène, s’il te fait confiance, ton amant va se décontracter tout seul. Quand tu sens qu’il est prêt, rassuré et souple, glisse progressivement ton doigt. Continue de masser lentement, ça lui fera gonfler la prostate et la rendra plus sensible (tu la reconnaîtras très vite, c’est une petite boule différente des autres chairs internes).

A ce moment là, n’utilise pas tes ongles (on t’avait déjà demandé de les couper), mais exécute de douces pressions dessus. Une longue, deux courtes, deux longues, une courte… A toi de trouver la bonne choré bb. Ecoute son corps, suis ses mouvements et ses contractions !

Tu peux utiliser un préservatif à mettre autour du doigt pour plus de facilité, il en existe en pharmacie créés exprès pour ça ! Et si t’as décidé d’utiliser un stimulateur prostatique, tu la trouveras tout de suite, ils sont conçus pour aller droit au but. Pas le temps de niaiser, frère.

Il est possible que ton partenaire ressente l’envie d’uriner à un moment, c’est normal, pas de panique à bord, le fun et la douceur d’abord. Il suffit de passer cette barrière psychologique, ça ne va pas arriver, keep going et continuez de communiquer pour appréhender le tout ensemble.

Après, ou avant, ou pendant les doigts, n’oublie pas la langue ! Douce et chaude, tu l’apprécies sur tes lèvres, dans ta nuque et sur ton gland, laisse-la se glisser derrière. Il suffira d’y mettre de l’amour et de l’envie, si t’aimes pas ce que tu fais, c’est raté. Commence par lécher lentement et avec application, et là c’est comme les doigts : trouve ta danse préférée. Tu peux pénétrer et faire un va-et-vient rapide, y aller par petites léchouilles ou y coller tout ton visage, il n’y a pas de règles, juste du plaisir.

style=

Il est plutôt conseillé de ne se concentrer que sur les sensations procurées par la prostate, donc de mettre de côté les autres stimulus. De toute façon, pour le massage prostatique, tu n’as pas besoin de bander, tu perdras même probablement ton érection, et ce n’est que le signe que le plaisir vient d’ailleurs ! Après, tu fais ce que tu veux, si ça vous plaît de pratiquer fellations zé branlettes en même temps, grand bien vous fasse (les premières fois, il est difficile de jouir sans le pénis).

Mets pas ta ceinture, tu vas décoller. Si ton orgasme pénien te paraissait sympathique, le prostatique sera extatique (chaud à prononcer à l’oral). Au fur et à mesure de ton apprentissage de toi, de ta découverte du corps et du plaisir, tu vas devenir le/la boss du doigté. Des orgasmes répétés pendant plusieurs minutes, un plaisir qui monte vite et fort et qui redescend lentement… Il est temps de goûter à toutes les facettes de ton anatomie, elles n’ont que du bon à t’offrir. Il y aurait autant de potentiel de plaisir que lors d’un orgasme féminin, alors comme disait Maïa Mazaurette “(...) Vous avez le droit de passer à côté, comme vous avez le droit de passer à côté d’une pièce de votre appartement.” C’est le moment de faire le tour du propriétaire.

Bon maintenant t’es paré.e, laisse ton petit doigt te chuchoter des tendresses plus bas, il est temps pour Ulysse de faire son beau voyage.

Et si t’es toujours intrigué.e ou que tu prépares une thèse sur la stimulation anale, cette émission Télérama dure trente minutes et répondra à toutes tes questions, juste .

style=

Crédits : Charles Deluvio from Unsplash

Mentionnés dans l'article

Laissez un mot doux